Valorisation du Riad et des habitats anciens à Marrakech et au Maroc

riad alili

La richesse matérielle et immatérielle du Maroc n’est plus à démontrer, que ce soit dans les écrits, les récits, la culture, ou encore les bâtiments, on peut toucher du bout du doigt cette richesse jour après jour. Ce patrimoine est un héritage que les générations actuelles tiennent des générations précédentes. Afin que les traditions ancestrales ne s’éteignent pas, il est important de pouvoir préserver ce patrimoine et si possible de le faire fructifier, afin que les générations futures en profitent et que le Maroc garde son identité. Le Maroc est l’un des rares pays qui arrivent encore à respecter certaines traditions de sa culture traditionnelle, tout en étant pleinement inscrit dans la modernité. L’une des preuves les plus palpables est le Riad Alili qui existe depuis des siècles et qui retrouve un nouveau souffle de vie malgré une période de décadence.

La valorisation des ksour et des kasbah

Le Riad à Marrakech n’est pas le seul type de logement ancien, on retrouve également les ksour et les kasbahs. Un programme de valorisation de ces deux derniers habitats est en cours de mise sur pied. Ce programme a pour objectif de réhabiliter une dizaine de sites qui sont en train d’être identifiés. Ce programme d’accompagnement est mis sur pied avec comme principal partenaire le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) et comme second partenaire le ministère de l’Habitat. D’ailleurs, le 25 mars 2015, le ministre de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Mohamed Nabil Benabdallah a présidé l’atelier de lancement du « programme d’accompagnement pour la valorisation durable des ksour et kasbah du Maroc », en présence du Représentant résident du PNUD, Bruno Pouezat. Cette cérémonie s’est déroulée au siège du ministère de l’Habitat.

Ce programme entre dans le contexte des engagements du gouvernement en termes de valorisation des ksour et kasbah et Maroc, afin d’améliorer les conditions de vie des occupants de ces bâtiments. En effet, les ksour et kasbah ne bénéficient pas du même soin que le Riad à Marrakech. Ce programme permettra au Maroc de mettre sur pied une stratégie et une méthodologie d’accompagnement pour ces types de logements à l’horizon 2025. De plus, ce programme permettra de remettre à niveau une dizaine de sites. Grâce à ce programme, qui rejoint de nombreux autres déjà existants, les capacités des acteurs locaux pourront être renforcées. L’objectif étant de leur permettre de participer pleinement à la valorisation de ce patrimoine national à la fois matériel et immatériel.