El Jadida – Histoire et Nature

El_Jadida

Le Maroc est un des pays les plus fascinants et les plus impressionnants de l’Afrique du nord. Les visiteurs pourront constater qu’il y a au Maroc un grand nombre de vieilles villes qui ont témoigné la longue histoire du pays et de sa grande civilisation. La portuaire d’El Jadida est un des meilleurs exemples de villes marocaines représentant un équilibre parfait entre histoire et nature.

El Jadida se trouve le long de l’Océan Atlantique, à environ 90 kilomètres au sud de Casablanca. Il s’agit d’une ville tranquille avec un port de pêche petit mais plein de charme, célèbre pour son architecture militaire portugaise, avec ses ruelles sinueuses et ses imposantes murailles.

La ville portugaise et ses magnifiques fortifications sont des attractions touristiques renommées et furent proclamées Patrimoine Mondial par l’UNESCO en 2004 en tant qu’“exemple exceptionnel de l’échange d’influences entre les cultures européennes et la culture marocaine”.

L’été, la ville devient un centre de vacances très attrayant, avec ses nombreuses plages le long de l’Atlantique, telles que les plages d’El Haouzia, d’El Oualidia et d’Azemmour, parmi bien d’autres.

Brève histoire de la ville

Les origines d’El Jadida se remontent à la communauté qui existait à l’emplacement actuel de la ville au temps des Romains. Une des premières citations documentées sur la région d’El Jadida se remonte à plus de 2600 ans. En effet, pendant la première moitié du VIème siècle av. J.-C., l’amiral Carthaginois Hannon fit un long voyage le long de la côte occidentale de l’Afrique. Sur son livre de bord, Hannon écrit sur sa visite au Cap Soleis, qui est probablement le Cap Mazagan, formé par les plaques qui se trouvent en face de la ville d’Azemmour. Ensuite il écrit sur son exploration d’Oum Er Rbia (le fleuve) et sur les lacs qui caractérisent sa vallée. Suite à sa visite, Hannon décrit sa rencontre avec les tribus locales. Puis le convoi continua son voyage en visitant les villes dont les noms cités sur les traductions Grecques sont Kariton, Teichos, Gytte, Akra et Mellita Arambys. Ces villes sont probablement liées à Azemmour, El Jadida, Cap Beddouza, Oualidia et Mogador.

Plusieurs siècles plus tard, Ptolémée, l’astronome, mathématicien et géographe gréco-égyptien de la deuxième moitié du IIème siècle ap. J.-C., décrit la côte occidentale de l’Afrique. Il écrit sur le port de Rusibis comme se trouvant au niveau 6° 40′ en latitude sur son système de coordonnées, ce qui correspond à l’emplacement actuel de la ville d’El Jadida. Rusibis est probablement le nom que les Romains ont donné à la communauté qui existait à cet emplacement et ce nom représentait probablement les fermes et la campagne.

Grâce à sa situation stratégique sur la côte ouest du Maroc, les portugais fondèrent la ville en y construisant une forteresse vers 1506 sur les ruines de l’ancienne Rusibis. Elle fut appelée Mazagan par les portugais. La nouvelle ville devint bientôt un port commercial de première importance et dota la région de Doukkala de produits agricoles.

Le Maroc essaya de libérer la ville pendant plus de deux siècles, mais les portugais y restèrent jusqu’en 1769, où la ville fut libérée par le sultan marocain Sidi Mohamed Ben Abdellah.

De Mahdouma (ville détruite) à El Jadida (la Nouvelle)

Depuis la libération de la ville jusqu’au début du XIXème siècle, la ville fut détruite et appelée Mahmouda (en ruines). Le sultan Moulay Soleiman décida de restaurer la forteresse en 1821 et reconstruit tout ce qui avait été détruit. A partir du XIVème siècle la vieille ville (la ville portugaise) fut habitée par un grand nombre de juifs et fut donc transformée en une Mellah ou quartier juif, puis par des étragers, surtout des européens qui activèrent le commerce extérieur à travers le port de la ville.

Quelques uns des édifices portugais les plus impressionnants d’El Jadida sont la citerne portugaise, une vaste salle souterraine et voûtée qui servit comme réserve d’eau, ainsi que la ville fortifiée de Mazagan et la sensationnelle Eglise manuéline de l’Assomption d’architecture gothique tardive.

El Jadida est donc une des villes les plus célèbres au Maroc, surtout grâce au fait qu’elle offre plusieurs monuments historiques exceptionnels et des plages magnifiques où vous pourrez profiter des baignades ou de la pratique de vos sports préférés sous le soleil perpétuel. A El Jadida vous pourrez également profiter des innombrables services offerts par les hôtels et les restaurants pour plonger ainsi au cœur de l’histoire et de la nature marocaines. N’hésitez donc pas à venir à Marrakech, une ville fascinante et avec d’excellentes correspondances, d’où vous pourrez commencer un voyage merveilleux pour découvrir le meilleur de l’histoire et des espaces naturels du Maroc.