Quelles difficultés foncières dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier

Effectuer une transaction immobilière n’est pas toujours aussi simple que l’on pourrait le croire, il ne s’agit pas de choisir un bien immobilier à Marrakech ou ailleurs sur le site http://salonsinternationauximmobilier.blogspot.com/, de le payer et d’en faire ce que l’on veut. Une transaction immobilière implique de nombreuses démarches qui sont plus ou moins longues, dépendamment de la nature de la transaction et d’autres facteurs. L’immatriculation foncière est l’une des procédures qui encadrent une transaction immobilière. Ce n’est pas une opération aisée et les chiffres sont là pour le prouver. En effet, en faisant une petite étude terrain au Maroc, on constate que seulement 15% des biens sont régulièrement immatriculés. En gros environ 85% du parc immobilier au Maroc n’est pas titré. Il est donc important et même primordial de revoir la politique d’immatriculation foncière au Maroc. Dans ce contexte, des assises se sont tenues afin d’examiner la problématique foncière. Le nombre des contraintes semble assez grand malgré les efforts qui sont faits par les autorités publiques. La généralisation et même l’adoption de l’immatriculation comme un processus important comptent parmi les priorités que l’État se fixe pourtant les résultats restent assez mitigés et en dessous des objectifs fixés puisque trois quarts des biens immobiliers sont toujours non immatriculés.

Il faut dire que sur le territoire marocain la procédure est certes vitale, car elle permet aux propriétaires de sécuriser leurs biens immobiliers à Marrakech et partout au Maroc, mais la procédure reste encore facultative. Cet aspect est le premier frein à la généralisation de la procédure d’immatriculation foncière. De plus les avantages d’un bien immatriculé ne sont pas connus du grand public qui n’en voit pas toujours l’intérêt, surtout que le coût de l’immatriculation est élevé et la procédure judiciaire qui y est rattachée est assez longue et pénible. La problématique foncière à plusieurs prend de nombreuses formes dont les principales sont le cadre juridique et légal. La plupart des lois qui définissent le cadre juridique de l’immatriculation foncière viennent de la période coloniale et certains textes sont même vieux de plus de 100 ans. Plusieurs nouvelles lois ont été adoptées afin de redynamiser l’immatriculation, mais on note une absence de vision globale et d’actualisation.

Pire que l’ancienneté des lois, c’est le manque de cohérence que l’on peut observer entre certaines lois qui ne sont pas adaptées aux autres lois relatives à l’usage du même foncier. Bon nombre de textes ne sont pas accompagnés de décrets d’application ni de mécanismes réglementaires pourtant indispensables pour leur mise en application. Du coup il n’y a aucun moyen de les mettre en phase avec les changements économiques et sociaux. La situation est encore moins évidente parce que pour faire immatriculer son bien immobilier à Marrakech ou ailleurs au Maroc, il faut se rapprocher de plusieurs structures foncières différentes les unes des autres. Le nombre des structures foncières fait en sorte qu’il est difficile de les intégrer dans les politiques de développement du pays. Bien sûr le parc immobilier marocain et le système foncier restent dominés par la propriété privée qui se chiffre à environ 75% à l’échelle nationale. Les 25% restants sont des biens qui appartiennent à l’État, ce sont principalement le domaine public, le domaine privé, les terres collectives, le domaine forestier, le domaine des collectivités, etc.

Vivre dans un hôtel et découvrir les jardins de la Ménara à Marrakech

lasultana Marrakech

Louer une chambre dans un hôtel à Marrakech donne la possibilité de passer des vacances impressionnantes. Premièrement vous avez l’occasion de profiter d’une ville dans laquelle les températures sont agréables tout au long de l’année. Deuxièmement vous avez la possibilité d’y pratiquer de nombreuses activités, de la randonnée dans la chaîne de l’Atlas qui est à seulement quelques kilomètres, du vélo à travers les rues de la ville, du golf sur les parcours les plus huppés de la ville, le hammam dans un Riad de la médina, et vous pourrez aussi découvrir des espaces verts impressionnants, qui entourent les monuments et les bâtiments historiques de la cité. Visiter la sultana et son site http://lasultanahotels.com/marrakech vous donne un aperçu de toute la beauté de la ville de Marrakech.

Les jardins de la Menara au cœur d’une cité en plein développement

La ville de Marrakech est en plein développement, avec son tourisme évolutif, qui se doit de prendre en considération les sollicitations de tous les visiteurs qui y viennent, la ville change et de nouvelles dispositions sont prises pour que les touristes se sentent à l’aise. Dans cet environnement en pleine évolution, on retrouve encore quelques espaces qui ont gardé leur authenticité. Il suffit de passer quelques jours dans un hôtel à Marrakech, pour se rendre compte que ces espaces sont magnifiques. La ville de Marrakech compte de nombreux jardins. À une heure environ de la place Jemaa El Fna, on trouve le parc de la Menara qui porte aussi le nom des jardins de la Menara sur l’avenue de la Menara. C’est l’un des plus anciens jardins de la cité ocre. Au cœur du parc, on retrouve un grand bassin qui surplombe un pavillon. Le jardin est irrigué par l’eau de ce bassin. Le week-end les populations et les visiteurs viennent dans ce lieu pour trouver un peu de sérénité, tandis que les amoureux y vont pour passer de bons moments dans la nature. Le parc a vu le jour durant le 12ème siècle sous le règne de la dynastie des Almohades. À cette époque, le grand bassin servait de piscine d’entraînement pour les soldats.

Le pavillon quant à lui, a été construit en 1870. La légende dit que le pavillon servait de lieu de rendez-vous aux sultans et à leurs maîtresses. La vue y est fascinante au lever du soleil, car les rayons du soleil naissant sont projetés sur le bassin et font des reflets admirables. Si vous passez quelques jours dans un hôtel à Marrakech, n’hésitez pas à visiter ce lieu magique. Le parc de la Menara s’étend sur 88 hectares de terrain et le système d’irrigation est une preuve du génie des anciennes dynasties. Le grand bassin est plein de poissons de différentes espèces, que les enfants nourrissent pendant leurs visites. On retrouve sur place des poneys et des chameaux destinés aux ballades des visiteurs les plus chevronnés. On retrouve de nombreuses espèces de plantes, d’arbustes et d’arbres dans ce parc, notamment des oliviers.

Acheter un bien avec une agence immobilière à Marrakech

Immobilier Marrakech

Peu importe l’investissement que l’on souhaite faire, il est toujours important de s’arrêter quelques instants pour y réfléchir et s’assurer de ne pas tomber dans les pièges courants. Dans le cas du secteur immobilier Marocain, la meilleure solution c’est toujours de se confier à une agence immobilière à Marrakech ou dans les autres villes du Maroc. Les agences sont mieux placées pour vous donner les informations qui accompagnent votre achat, de plus elles ont une certaine connaissance de l’environnement et ont ainsi la capacité de vous trouver le bien qui vous conviendra. Vous trouverez dans cet article quelques conseils qui vous permettront de débuter votre processus d’achat immobilier en toute sérénité et avec les armes adéquates.

Les préliminaires avant tout achat immobilier

Un investissement immobilier, n’est pas une dépense à prendre à la légère, un appartement ou une maison coutent assez chers et nécessitent donc que vous prépariez convenablement votre esprit et votre volonté avant de procéder à l’achat. Une bonne décision dans ce cas, pourrait vous couter cher. L’idéal en général est de confier votre dossier à une agence immobilière à Marrakech ou ailleurs mais avant cela, vous devez déjà savoir ce que vous voulez comme bien. Vous devez pour cela savoir quels sont vos besoins et ce que vous attendez du bien que vous allez acheter, en même temps déterminer quelle est la somme que vous pouvez accorder à ce projet et à chacun des postes qui sont impliqués dans le processus d’achat. En gros prendre ce temps de réflexion et déterminer tous ces paramètres vous permettra d’économiser du temps et de l’argent. Dans ce processus de réflexion, faites une liste des critères que vous recherchez dans votre futur bien : le prix, la superficie, le nombre de pièces, les facilités au sein et aux alentours de la propriété mais aussi le quartier dans lequel vous souhaitez que le bien se trouve. La liste des critères doit présenter au plus près vos attentes et vos exigences.

Une fois les critères clairement définis, vous pouvez maintenant vous mettre à la recherche de la perle rare. Plusieurs options se présentent à vous pour trouver le bien idéal, les petites annonces peuvent vous aider, les recherches sur les sites internet aussi, mais vous pouvez aussi vous faire aider par une agence immobilière à Marrakech qui servira d’intermédiaire entre vous et les propriétaires de biens. La dernière option vous permettra de faire un gain important de temps car les agences ont généralement à leur disposition des catalogues bien fournis et peuvent vous fournir une liste de biens qui correspondent à vos demandes. L’agence immobilière vous permet donc de trouver le bien qui vous correspond en faisant une grosse économie de temps.

À la découverte de la nouvelle trottinette électrique Ltrott

trotinette electrique

Cela fait plusieurs mois que cette trottinette électrique avait été annoncée sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/ et qu’elle est attendue par les passionnés de ces engins qui font la joie et le plaisir des utilisateurs d’engins électriques. Ce nouvel appareil porte le nom de Ltrott GT8, il s’agit d’une trottinette adulte électrique qui ne risque pas de passer inaperçue. En effet, la marque française l trott propose une trottinette électrique légère, puissante disponible dans les couleurs noires, rouge et chrome, ce qui ne laisse pas indifférent les potentiels acheteurs. La couleur rouge métal est la même que l’on retrouve sur le levier de pliage des modèles précédents. Sur ce modèle cette couleur est assortie sur les poignées, le serrage, le grip et même sur le garde-boue arrière qui est plutôt bien réussi. En gros Ltrott GT8 affiche un look urbain, mais sans en faire trop. La GT8 possède un moteur de 33V qui fournit une puissance pouvant atteindre 480, l’accélération de l’engin est à cet effet plus vive et les montées sont affrontées avec aisance.

La plus grosse surprise de cet engin est la capacité de la batterie. Cette trottinette électrique n’est pas boostée, mais elle est survitaminée. La plupart des professionnels ou des passionnés s’attendaient à ce que le produit soit mis sur le marché avec une batterie à 6,5 Ah, un peu comme la ltrott65, mais on se retrouve sur la GT8 avec une batterie à 8,2 Ah. La puissance du moteur n’affecte donc pas l’autonomie de la trottinette, vous pourrez rouler avec cet engin pendant 30 km sans vous inquiéter du niveau de batterie. Le ltrott GT8 ne pèse que quelques grammes, environ 10,9 à 11 kg on peut dire que c’est la trottinette électrique la plus légère sur le marché. Sur le plan des équipements, la GT8 possède les fonctions les plus connues de la marque qui peuvent être activées ou désactivées selon les besoins en touchant le guidon d’une certaine manière. Le site ltrott met des tutoriels à la disposition des utilisateurs qui ne savent pas comment s’y prendre.

Parmi les équipements de cette trottinette électrique, on retrouve le régulateur de vitesse qui permet de maintenir sa vitesse après 4 secondes de maintien de l’accélérateur. L’antidémarrage est un équipement qui permet de prévenir les démarrages involontaires, il faut dans ces cas-là donner un premier élan comme avec la trottinette Egret one. Le capteur crépusculaire est un équipement qui permet d’allumer automatiquement le phare lorsque la luminosité ambiante est faible. C’est un outil pratique si on traverse des passages pour piéton par exemple. Les amortisseurs avant et arrière sont assez efficaces avec leurs gommes qui permettent un excellent confort sur la route. En termes de nouveautés, on retrouve de nouveaux roulements scellés et semi-intégrés qui permettent d’obtenir une plus grande maniabilité lors de la conduite, qui devient plus souple, plus précise et plus durable. Ces roulements sont également intégrés sur les ltrott65 et 85. La GT8 sera commercialisée à un prix de 995 euros en moyenne.

La location de voiture à la Réunion et en France en général.

voitures reunion

Selon les statistiques, près de 2,8 millions de personnes ont sollicité plus de 7 millions de locations de véhicules en France avec Europcar Reunion , la majorité de ces personnes ont utilisé ce service pour effectuer un voyage dans le pays. L’accès à la location de voiture à la Réunion et en France en général est devenu plus facile grâce à la présence sur le territoire français de plus de 4 221 agences de location de véhicules réparties dans 550 villes. Pour bénéficier de ce service, vous devez fournir les documents justificatifs suivants : une pièce d’identité valide, l’original de votre permis de conduire, et quelques fois un justificatif de domicile d’au moins deux mois comme une quittance de téléphone ou d’électricité. Pour accéder à la location de véhicules de luxe, il est parfois nécessaire de présenter un justificatif de revenus datant de moins de deux mois, en plus des autres pièces demandées, par exemple une fiche de paie. En général ces paramètres sont les mêmes que l’on sollicite une location sur place ou à l’étranger. En général de nombreuses agences de location n’acceptent pas que leurs véhicules soient utilisés hors du territoire français.

Le réseau de location de voiture en France

En France on retrouve quelques agences très connues, parce qu’elles sont installées dans de nombreuses villes en même temps et fournissent leurs services depuis des années. Parmi ces entreprises nous pouvons citer Europcar, Avis, Hertz qui sont assez célèbres sur l’ensemble du continent. On retrouve également des agences comme Budget, Sixt, Rentacar, etc. En plus des agences spécialisées, certains constructeurs automobiles proposent des services de location, notamment Ford, Peugeot, Renault, etc. La location de voiture à la Réunion et en outre-mer en général est aussi proposée par des agences installées sur place. Si vous n’êtes pas installé sur place, vous pouvez accéder aux sites web de ces agences et effectuer des réservations en ligne et choisir la catégorie de véhicule qui vous intéresse. Les entreprises peuvent même opter pour la location longue durée.

Les expatriés bénéficient de tarifs préférentiels, ainsi que les résidents outre-mer qui veulent faire une location de voiture à la Réunion ou en France. De larges gammes de véhicules sont mises à la disposition des clients accompagnées de services assez intéressants comme les compléments d’assurance, le kilométrage illimité, le retour gratuit dans une autre agence, la surcharge en aéroport ou gare, et bien d’autres que vous pourrez découvrir en agence. La majorité des agences proposent des locations courte durée qui ne durent pas plus de 13 jours, mais aussi des locations moyen terme qui vont jusqu’à 90 jours. Le mieux quand on veut louer une voiture est d’effectuer sa réservation au moins 3 jours à l’avance avant le départ de la location. Un justificatif de domicile peut aussi être demandé au départ de la location. Vous avez désormais les informations nécessaires si vous envisagez de faire une location de voiture sur le territoire français. Suivez les règles, informez-vous des conditions de location et surtout lisez bien le contrat de location avant de le signer, cela vous permettra d’éviter les litiges avec l’agence de location.

Quels sont les effets de l’éthanol et de la cheminée sur la bioéconomie ?

cheminee

Les études prouvent que les activités locales sont lourdement influencées par la production de biocarburants. Avec la demande croissante qui fait augmenter la production industrielle de biocarburants, il s’avère que les besoins sont de plus en plus accrus. Surtout les besoins en sols, en eau et autres ressources naturelles. La biodiversité court donc le risque d’être réduite afin de fournir de la matière pour la production de biocarburants. Ainsi, la Cheminee-bio-ethanol-france et les autres équipements qui fonctionnent avec ce type de carburants seront alimentés et les émissions de gaz à effet de serre seront réduites. Mais de quelle manière continuer la production industrielle de biocarburants sans affecter les activités locales ? Il est également prouvé que la production énergique de biocarburants fait grandir la spéculation et les investissements fonciers. Ce phénomène lance une nouvelle ère de colonisation et d’appropriation des terres. Dans la plupart des pays à travers le monde, les investisseurs acquièrent de grandes superficies de terres afin de satisfaire à la fois la demande en aliments et celle en biocarburants.

Du point de vue de l’IFPRI, l’Institut international de recherche en politiques alimentaires, les investisseurs internationaux sont en pleine négociation pour acquérir des hectares de terrain en Afrique, en Amérique latine et en Asie, à hauteur de 20 millions d’hectares. Les investisseurs affirment que ces terres sont dégradées, marginales et abandonnées alors qu’en réalité elles sont exploitées par des petits agriculteurs, des éleveurs itinérants et les populations autochtones et locales. Les conséquences sont assez évidentes pour les populations qui se retrouvent expulsées de leurs terres et n’ont plus de sécurité alimentaire, ni pour eux ni pour leurs familles. De plus ces familles n’ont plus de biocarburants traditionnels pour leur utilisation personnelle. Rappelons que ce sont des régions où les gens se chauffent souvent au feu de bois, ils n’utilisent pas beaucoup les cheminées à l’éthanol.

Pour ce qui est des écosystèmes, ils se retrouveront dégradés et fragmentés, perdant ainsi leur capacité à se régénérer. Les réserves d’eau se retrouveront également épuisées et endommagées. La diversité biologique quant à elle s’en trouvera diminuée, en gardant à l’esprit que les plantations pour les biocarburants empêchent la régénération naturelle de la biodiversité locale. Certes la cheminée à l’éthanol bénéficiera de plus de carburant pour son fonctionnement, mais est-ce que les écosystèmes locaux y survivront ?

Pourquoi les prix ont baissé dans le marché immobilier à Marrakech ?

Immobilier Marrakech

Depuis quelques mois on se rend compte que le prix de beaucoup de biens immobiliers sur le site http://www.blogdesvoyageurs.com/afrique/destination-maroc/devenir-proprietaire-dune-maison-dhote-a-marrakech.html a baissé dans la ville de Marrakech. Les appartements neufs, les maisons ou les résidences pour lesquelles on demandait 20 000 dirhams par mètre carré, sont désormais commercialisés à 12 000 voir 10 000 dirhams le mètre carré. Cette baisse facilite les transactions dans le secteur immobilier à Marrakech, car les acheteurs sont plus enclins à l’achat, tandis que les vendeurs n’ont pas de mal à vendre à bas prix. Ces nouveaux prix ne s’appliquent pas à tous les biens de la ville, ils s’appliquent essentiellement aux biens qui n’ont pas été commercialisés à cause de certains facteurs comme l’explosion de l’offre, la désertion des spéculateurs marocains et étrangers, etc. Il y a trois ou quatre ans, la ville de Marrakech abritait 4 000 villas et au moins 30 000 appartements tous achevés, disponibles et non occupés. Le même phénomène se reproduit aujourd’hui.

D’après les professionnels de l’immobilier à Marrakech, les prix pourraient baisser encore plus que cela, puisque le nombre de transactions n’augmente pas beaucoup, tandis que le nombre de logements disponibles est sans cesse croissant, avec les étrangers qui quittent la ville en revendant leurs logements. Ces conditions peuvent s’avérer dangereuses pour le marché, puisque si les prix continuent de baisser avec l’assentiment des promoteurs et des particuliers, il ne sera pas évident de commercialiser des biens à court terme, avec une marge. Par contre d’autres professionnels pensent que ce sont des prix qui sont en accord avec le nouveau référentiel des prix des transactions immobilières dans la ville de Marrakech.

Il est vrai que la baisse de prix attire un grand nombre de personnes, mais ce n’est pas le seul argument en faveur de l’immobilier à Marrakech. On retrouve également des programmes récents qui ont été implantés dans les quartiers autour de l’hypermarché Marjane. Les nouveaux acheteurs sont surtout intéressés par les résidences principales ou secondaires. Ces projets sont proposés à un prix moyen de 10 000 dirhams qui est justifié par l’accessibilité des terrains sur lesquels ils ont été construits à l’époque. Ces résidences sont équipées d’ascenseurs et de cuisines équipées, mais sont vendues au même prix que les résidences situées au centre-ville. La tendance actuelle sur le marché marocain est aux biens proposant des superficies moins grandes et moins typées selon la mode de Marrakech.

Déroulement de la phase de production audiovisuelle

production audiovisuelle

Pendant la production audiovisuelle avec Lucas Stanus, le film est créé, c’est pendant cette phase que la « magie opère ». Pendant cette période on retrouve de nombreux membres de l’équipe, sinon tous les membres : les assistants, le photographe, le script, les acteurs, les maquilleurs, etc. La maison de production peut décider de faire un mélange afin d’assurer les multiples responsabilités liées à la réalisation du film. En général une journée de tournage type commence par l’arrivée des équipes à l’heure prévue, sur le lieu de tournage. Les acteurs n’arrivent pas forcément en même temps que le reste de l’équipe. Quand les habilleurs, les éclairagistes, les décorateurs ont fini leur partition, les techniciens se tiennent prêts à tourner. Les électriciens, ingénieurs, cameramen travaillent par anticipation, pendant qu’ils s’installent les acteurs sont soumis au maquillage, à la coiffure et aux costumes. Les acteurs répètent les scènes avec le réalisateur et d’autres techniciens, afin de déterminer s’il faut apporter des ajustements.

La majorité des productions audiovisuelles suivent des codes spécifiques. Des phrases comme « Image prête », « Du calme, tout le monde » sont des classiques utilisés pour prévenir les participants du début du tournage. L’ingénieur du son dit « son en cours » lorsqu’il est en train de faire des enregistrements. Lorsque c’est au tour de la caméra d’être mis en marche, l’assistant-réalisateur dit « Faites tourner les caméras », à quoi le chef caméraman répond « rapide » une fois, l’enregistrement commencé. Le clapeur donne un coup de clapperboard et dit « marche », la prise de vue peut commencer et le c’est au réalisateur de dire « action » aux acteurs.

La prise se termine uniquement quand le réalisateur dit « coupez ». Suite à cela les équipes techniques notent leurs remarques et préparent leurs différents rapports. Le processus est répété jusqu’à ce que le réalisateur obtienne la scène parfaite, une fois que c’est enregistré l’équipe vers un autre espace pour une nouvelle prise de vue. Quand la journée de tournage se termine le réalisateur dit « emballez » et « on avance », l’équipe démonte alors tous les décors pour passer à la suivante. Avant de terminer la journée, le réalisateur valide les prises de vue des prochains jours, et envoie un rapport de progression à la maison de production. La feuille d’appel quotidienne est donnée aux acteurs et à tous les membres de l’équipe afin qu’ils préparent les scènes du lendemain. Les journées de travail peuvent atteindre 14 ou 18h ce qui permet aux équipes de se rapprocher. En général à la fin d’un tournage, quand tout est « dans la boîte », la production organise une soirée ou une fête pour célébrer.

Comment bien choisir son vélo ou ses trottinettes électriques ?

Trottinettes électriques

Les ventes d’engins de déplacement à assistance électrique connaissent une grande progression depuis quelques années dans différents pays. L’engouement pour ces produits est principalement dû au fait qu’ils sont certes un peu chers à l’achat, mais économiques sur le long terme, faciles d’utilisation et d’entretien et surtout écologiques. En France par exemple 30 000 vélos ont été vendus en 2010, pendant qu’en 2013 on se retrouve à 56 000 unités commercialisées. Une courbe croissante qui ne semble pas vouloir s’estomper. Autant que les trottinettes électriques sur le site Urbanmove les vélos électriques connaissent un grand succès. Selon des enquêtes menées, en 2010, le vélo était perçu comme une solution contre la pollution, par 95% des personnes interrogées. Pour 8 personnes sur 10, le vélo est un moyen de transport d’avenir. En tant qu’outil de mobilité urbaine, le vélo électrique intéresse de plus en plus de personnes. Mais qu’est-ce un vélo électrique concrètement ?

Vélo électrique est l’appellation que l’on donne généralement aux vélos à assistance électrique en abrégé V.A.E. Pour être plus concret, cela veut dire que le vélo ne roule pas uniquement par l’effort humain, mais cet effort est assisté. Lorsque le pédaleur actionne ses jambes, le moteur électrique est démarré et prend le relais en facilitant le mouvement du vélo. Le démarrage à la pédale est obligatoire, même selon la législation en France, afin que le vélo électrique soit classé dans la catégorie des cycles et non celle des cyclomoteurs. Pour qu’un vélo électrique soit considéré comme un cycle, de nombreux autres facteurs entrent en jeu. Premièrement, le moteur doit être enclenché quand il y a l’effort humain et s’arrêter lorsqu’on arrête de pédaler. Deuxièmement, le moteur ne doit pas aller au-delà d’une puissance variant entre 180 et 250 watts, un peu comme les trottinettes. Le vélo électrique est également doté d’une batterie d’une puissance qui varie entre 24 et 36 volts. Quand le vélo atteint une vitesse de 25km/h, le moteur doit s’arrêter automatiquement.

Grâce à l’assistance électrique, le pédaleur peut grimper les côtes avec peu de difficultés. La batterie de ce genre d’engin se recharge avec une prise de courant classique, que ce soit à son domicile ou à son bureau. Généralement il est possible de régler le niveau d’assistance du moteur électrique, on peut donc choisir d’être fortement assisté pendant que l’on se déplace, ou pas. C’est un choix que l’on devrait pouvoir faire également sur les trottinettes électriques. On retrouve sur le marché quatre types de vélos électriques : le vélo électrique urbain qui est léger et maniable, on peut s’en servir en ville ou ailleurs. Le vélo électrique hollandais qui est adapté pour la circulation en ville, avec son col de cygne noir identifiable, le VTT électrique qui convient pour un usage urbain ou périurbain tonique en hors-pistes, et enfin le mini-vélo électrique qui est pliable et se range donc facilement dans un coin de sa maison de son bureau, ou même dans sa voiture.

Retrouvez votre agence immobilière d’Essaouira à Paris

vente immobilier a essaouira

Le secteur immobilier marocain s’ouvre de plus en plus au reste du monde. La demande est de plus en plus grandissante à travers le monde, pour des investissements au Maroc, et le secteur immobilier marocain se doit de répondre à cette demande. C’est pour cette raison que l’on trouve actuellement de nombreux salons de l’immobilier marocain à l’étranger. Les cibles principales de ce genre d’évènements ce sont les Marocains résidant à l’étranger, mais aussi les étrangers, en règle générale, tous ceux qui souhaitent acquérir un bien immobilier à Essaouira sur le site http://www.essaouira-select.com/. Le Smap immo, est le salon de l’immobilier marocain, sa prochaine édition se tiendra à Paris du 13 au 16 mai 2016 à la Porte de Versailles. Le salon sera ouvert tous les jours de 10h00 jusqu’à 20h00 et l’accès sera gratuit. Il s’agit de la 13e édition de cet évènement qui est désormais le rendez-vous le plus attendu et le plus important de l’immobilier marocain à l’étranger, la preuve on pourra y rencontrer une agence immobilière d’Essaouira.

C’est l’endroit idéal pour obtenir un financement, dégoter de bonnes affaires, acquérir un bien au Maroc. Le salon sera installé sur 15 000 m² de surface, qui sera occupée par une centaine d’exposants venant de toutes les régions du Royaume du Maroc pour présenter leurs offres immobilières. Une offre assez complète et diversifiée, pour satisfaire tous les goûts et toutes les envies. Parmi les exposants on pourra retrouver des agences immobilières d’Essaouira et des autres villes du Maroc, des promoteurs, des aménageurs, des constructeurs, des financiers, des institutions publiques même quelques fois, etc. C’est une occasion inespérée pour les futurs acheteurs qui souhaitent investir ce marché, de s’informer, d’obtenir des conseils et d’entrer directement en contact avec les experts du secteur.

L’édition 2016 est assez prometteuse, en 2015, ce sont plus de 38 000 visiteurs qui ont franchi les portes du salon. Durant ces 4 jours, toutes les opportunités pourront être découvertes, du plus petit au plus grand standing, SMAP Immo propose de tout. L’attractivité de ce salon grandit de plus en plus, pour qu’il devienne aujourd’hui un rendez-vous incontournable, si vous êtes à Paris durant le mois de mai, n’hésitez pas à aller à ce salon et discutez avec une agence immobilière d’Essaouira ou de Marrakech qui pourra vous faire des propositions quant aux disponibilités immobilières sur place. L’offre sera en totale adéquation avec la demande qui est de plus en plus exigeante.